User:Etienne Robillard/Notebook/RF activated smart pills identification

From OpenWetWare

(Difference between revisions)
Jump to: navigation, search
(Devrais-je prendre une smart-pill meme si ma compagnie de service recommende un iOS ou Android?)
(36 intermediate revisions not shown.)
Line 1: Line 1:
-
== Travaux de recherche sur les Smart Pills par Etienne Robillard ==
+
== Introduction aux Smart Pills par Etienne Robillard ==
-
Travaux de recherche dédié à quiconque recherchant à obtenir la compréhension offerte par certains dauphins et autres créatures aquatiques envers leur semblables, c'est-à-dire au triomphe de l'intelligence empathique afin de préserver la survie de l'espèce sur la tyrannie de l'ignorance.  
+
Ce travail de recherche dédié à quiconque recherchant à obtenir la compréhension offerte par certains dauphins et autres créatures aquatiques envers leur semblables, c'est-à-dire au triomphe de l'intelligence empathique afin de préserver la survie de l'espèce sur la tyrannie de l'ignorance.  
 +
 
 +
[[Image:PA210408.JPG|thumb|left| A suspicious cellular tower installed near school and public market, Laval, Quebec. Many cellular towers in Laval (Quebec) were installed in summer 2010 on top of churchs (picture), public school zones, kindergarten, and deep into popular public places.]]
=== Abstrait ===
=== Abstrait ===
'''Qu'est ce que les smart pills?'''
'''Qu'est ce que les smart pills?'''
-
Les smart-pills sont une invention récente et majoritairement l'oeuvre de Dr. Robert S. Langer, un scientifique du MIT ayant découvert une méthode sans précédent (révolutionaire) afin de synthetiser par ondes électromagnétiques de très hautes-fréquences (2.45GHz) des particules conjugés à des polymères synthétiques, tel que le PVOH, ou même certains composés chimiques atypiques, c'est-à-dire des drogues prescrit sous ordonnance pour traitement de maladies mentales atypiques, tel que la schizophrénie, la dépression, et l'alzheimer.  
+
Les smart-pills sont une invention récente et majoritairement l'oeuvre de Dr. Robert S. Langer, un scientifique du MIT ayant découvert une méthode sans précédent (révolutionaire) afin de synthetiser par ondes électromagnétiques de très hautes-fréquences (2.45GHz) des particules conjugés à des polymères synthétiques, tel que le PVOH, ou même certains anti-depressants atypiques (SSRI), c'est-à-dire des drogues prescritent sous ordonnance pour traitement de maladies mentales tel que la schizophrénie, la dépression, et l'alzheimer.
=== Introduction ===
=== Introduction ===
-
Dans l'étude ci-dessous réalisé, des données expérimentales nous permettent de préssentir
+
Dans l'étude ci-dessous réalisé, des [https://openwetware.org/wiki/User:Etienne_Robillard/Notebook/Chemtrails911_notebook données expérimentales] nous permettent de préssentir
une hypothèse cohérente et approfondi au sujet de différents problèmes critiques sur le développement du cerveau des utilisateurs exposé à cette méthode de médicamentation asymétrique.  
une hypothèse cohérente et approfondi au sujet de différents problèmes critiques sur le développement du cerveau des utilisateurs exposé à cette méthode de médicamentation asymétrique.  
-
De plus nous nous sommes intéressés à définir différents effets psychosomatique (variables) afin d'identifier un regroupement de symptômes tautologiques au près de notre groupe primaire ciblé par cette étude, c'est-à-dire des propriétaires de téléphones intelligents non-spécifique. (Groupe A)
+
De plus nous nous sommes intéressés à définir différents désordres psychosomatique (variables) afin d'identifier un regroupement de symptômes tautologiques au près de notre groupe primaire ciblé par cette étude, c'est-à-dire des propriétaires de téléphones intelligents non-spécifique. ('''Groupe A''')
=== Histoire des smart-pills ===
=== Histoire des smart-pills ===
Line 22: Line 24:
   
   
=== Comment reconnaitre une smart pill d'un téléphone intelligent? ===
=== Comment reconnaitre une smart pill d'un téléphone intelligent? ===
-
[todo]
 
 +
Pour identifier une smart pill, nous devons d'abord prendre en considération la grande disponibilité de
 +
ces "téléphones intelligents" que ces companies offrent sous pression.
 +
Par ailleurs en considérant le marché offrant des services sans-fil, nous estimons qu'il est pour
 +
le moins inquiétant que la population ne puisse obtenir une information adéquate au sujet des risques
 +
et fonctions que cette technologie implique, c'est-à-dire en exposant l'utilisateur à un degré d'exposition
 +
électromagnétique irraisonablement élevé.
-
=== Quels sont mes droits et recours pour me prevenir et revendiquer mes droits d'etre contraint a la medicamentation de force ? ===
+
Il est donc facilement considérable que cette technologie dissimule une méthode de médicamentation par
-
xxx
+
ondes électromagnétique en prenant en considération l'avancement de la technologie des "smart-pills", c'est-à-dire
 +
une '''technologie de pointe''' où l'utilisateur se retrouve victime de médicamentation forcé, pour ainsi administrer
 +
sans l'accord de l'utilisateur (à priori) des médicaments ou composés chimiques synthétiques.
 +
 
 +
En somme, il est urgent selon nous que ces technologies sans-fil puissent être reclassifier selon leur fonctions et
 +
méthodes de fonctionnement pour synthétiser sans ordonnance des médicaments psychotropes au près de leur utilisateur, devenu
 +
victime de médicamentation '''à leur insu''', sachant fort bien que d'autres facteurs seront à considérés, tel que la construction
 +
de tours à cellulaires à proximités d'écoles et l'épandage de composés chimiques inconnus, c'est-à-dire des éléments connexes nous
 +
forcant à conçevoir un tel système malicieux développé par des compagnies pharmaceutiques pour rendre esclave l'utilisateur
 +
à une méthode de pensé prédéfini .
 +
 
 +
=== Liste des symptômes de médicamentation par voies électromagnétiques (RF) ===
 +
 
 +
Dans la liste suivante nous tenterons d'identifier une liste partielle de symptômes reliés à une utilisation
 +
intensive de téléphones intelligents potentiellement utilisés pour administrer des médicaments de psychothérapie
 +
atypiques à l'insu de la victime:
 +
 
 +
# Perte d'empathie envers autrui [o]
 +
# Anxiété [c]
 +
# Peur et angoisse extrêmes ou non fondé [o, c] 
 +
# Réactions allergiques cutanés [o, c, d]
 +
# Maux de tête [o, c]
 +
# Raisonnement logique inconsistant [o]
 +
# Aggressivité [o, c]
 +
# Communication verbale ou écrite illogique [o]
 +
# Apathie [o]
 +
# Perte de capacités cognitives [o]
 +
# Incapacité à réfléchir (ou argumenter) par soi-même; c'est-à-dire en dehors des normes prescritent selon la majorité [o]
 +
# Relations interpersonnels en difficulté (perte de socialisation)
 +
 
 +
Légende:
 +
* o = Ce symptôme est observable au sein du groupe A.
 +
* c = Symptôme confirmé par des membres du groupe A.
 +
* d = Documenté selon des recherches et études scientifiques.
 +
 
 +
=== Quels sont mes droits et recours pour me prevenir d'être sujet à la médicamentation de force activée par ondes radio à haute-fréquence (2.45 GHz) ? ===
 +
 
 +
D'une part, il est de la responsabilité des utilisateurs de ces "téléphones intélligents" de s'informer adéquatement de la méthode de fonctionnement précise de ces
 +
technologies sans-fil avant de s'en acquérir.
 +
 
 +
'''D'une autre nous croyons qu'il est du devoir des médecins et des scientifiques d'informer la population générale au sujet des risques serieux que comportent ces technologies sans-fil.'''
 +
 
 +
En fonction de leur degré d'utilisation à long-terme, nous croyons qu'il est par ailleurs immorale et irresponsable de se démunir à un silence tyrannique, exposant alors une population cible (Groupe A)
 +
à un risque de névroses élevé et d'autres complications directement reliés à l'utilisation accru de ces technologies sur le développement du cerveau humain. Tout utilisateurs de ces "téléphones intelligents" devraient donc pouvoir reconnaître dans celles-ci les risques de la médicamentation par onde électromagnétiques, sans ordonnance, pour atteindre la région du cerveau et le système limbique, portant ainsi atteinte à l'intégrité psychosomatique de l'utilisateur, '''n'ayant eu d'aucune manière la possibilité de s'objecter à un tel traitement de chimiothérapie nucléaire'''.
 +
 
 +
Il va s'en dire que nous tenons à insister sur le fait que la technologie "smart-pill" est récente et que la majorité des utilisateurs de ces "téléphones intelligents" pourraient ainsi être victime d'un
 +
cheval de troie technologique portant ainsi atteinte à leur intégrité psychosomatique par médicamentation de force, où ces "téléphones intelligents" occupent une pièce centrale d'un système complexe et
 +
vendu par des industries pharmaceutiques pour administrer des médicaments aux moyens de téléphones intelligents, c'est-à-dire de synthétiser au bon moment et à la bonne place des polymères de synthèses et en particulier des drogues de type '''SSRI'''.
 +
 
 +
=== Anesthésie par adjuvant de Kétamine et chimiothérapie nucléaire ===
 +
 
 +
*  Pour une introduction à l'anesthésie (caudale) par Kétamine, voir [http://www.sfar.org/acta/dossier/archives/dou06/html/d06_02/dou06_02.htm ici].
 +
** Extrait de l'article au sujet des effets à long-terme, nous pouvons y lire le passage suivant: «La kétamine est utilisée actuellement comme modèle de schizophrénie, en administration chez l'animal ou l'homme. La dissociation survient dès les faibles doses, mais il n'y a pas de persistance de l'effet. Ces symptômes sont liés à une augmentation de l'activité glutamaergique dans le cortex cingulaire antérieur. Nous commençons à obtenir des informations sur les effets des faibles doses de kétamine sur les fonctions cognitives, principalement chez le volontaire sain. Les effets neuropsychiques sont dépendants des doses [57]. Une concentration de 100 ng/ml chez les volontaires entraîne une perturbation de la mémoire explicite ; 50 ng/ml perturbe des tâches compliquées [58]. Il existe une diminution des potentiels évoqués auditifs avec 4 mg administrés sur une heure de S-kétamine, mais pas d'effets cognitifs [59]. La kétamine procure des symptômes positifs et négatifs, un inconfort émotionnel et des effets cognitifs évalués par l'échelle « Positive and Negative Syndrome Scale » (PANSS) de manière analogue à l'absorption d'alcool : un bolus de 0,081 mg/kg sur 10 min suivi par une perfusion de 0,4 mg/kg par heure équivaut à deux verres d'alcool ; 0,23 mg/kg sur une minute suivi par 0,58 mg/kg équivaut à cinq verres [60]. Il manque encore beaucoup d'informations concernant « l'aptitude à la rue », mais quelques études sur des patients de chirurgie ambulatoire n'ont pas révélé de problèmes particuliers à des doses n'excédant pas 0,15 mg/kg [15] [61]. L'utilisation de fortes doses de kétamine pour l'induction a été rendu responsable d'une augmentation de la durée des symptômes post-traumatiques un an après un stress par rapport aux victimes n'ayant pas eu de kétamine [62]. La prise de kétamine de façon chronique chez les toxicomanes entraîne une up-regulation des récepteurs dopaminergiques D1 au niveau du cortex préfrontal, système indispensable à la mémoire de travail et à l'exécution des tâches [63]. À long terme, chez des volontaires ayant participé à différentes études, il n'y a pas de sensibilisation pour la survenue de troubles du comportement, avec 14 ans de recul et 295 volontaires [64].»
 +
* Voir également [https://www.openwetware.org/wiki/User:Etienne_Robillard/Notebook/Arylcyclohexylamines cette page] pour obtenir de l'INFORMATION sur des dérivés synthétiques de la Kétamine (PCP) de type "[http://en.wikipedia.org/wiki/Alkaloid alkaloid]"!
=== Mots-clé (Keywords) ===
=== Mots-clé (Keywords) ===
Line 41: Line 101:
# 2.450 GHz
# 2.450 GHz
# Dr. Robert S. Langer
# Dr. Robert S. Langer
-
# smart pills
+
# (smart pills|phone|drugs) (pour une introduction aux "smart drugs", voir [http://en.wikipedia.org/wiki/Targeted_drug_delivery Wikipedia:Targeted_drug_delivery])
-
# téléphone intelligents
+
# (téléphone|médicaments|médias) intelligents
-
# réseaux sociaux
+
# (réseaux|médicaments|médias) sociaux
-
# smart phones
+
# imine (ketol-enol transformations)
# imine (ketol-enol transformations)
 +
# Empathy ([http://fr.wikipedia.org/wiki/Empathie Wikipedia:Empathie])
 +
# Viterbi machine learning algorithm
 +
# RFID technology ([http://fr.wikipedia.org/wiki/RFID Wikipedia:RFID])
 +
# Ketamine (see [[phenethylamine]])
 +
# tryptamine
=== References ===
=== References ===
-
# 0.494949g
 
-
1. ref1
 
-
2. ref2
 
-
3. ref3
 
=== See also ===
=== See also ===
* [[PVA]]
* [[PVA]]
 +
*  "Star Trek-style smart pill creator wins technology prize": [http://articles.timesofindia.indiatimes.com/2008-06-12/europe/27747119_1_life-saving-drugs-langer-star-trek-style]
 +
* RFID based drug delivery: [http://articles.latimes.com/2011/jan/10/health/la-he-future-pills-20110110/2]
 +
* "Dawn of the age of wireless medicine":  http://www.independent.co.uk/life-style/health-and-families/health-news/dawn-of-the-age-of-wireless-medicine-6989042.html

Revision as of 21:20, 20 February 2013

Contents

Introduction aux Smart Pills par Etienne Robillard

Ce travail de recherche dédié à quiconque recherchant à obtenir la compréhension offerte par certains dauphins et autres créatures aquatiques envers leur semblables, c'est-à-dire au triomphe de l'intelligence empathique afin de préserver la survie de l'espèce sur la tyrannie de l'ignorance.

A suspicious cellular tower installed near school and public market, Laval, Quebec. Many cellular towers in Laval (Quebec) were installed in summer 2010 on top of churchs (picture), public school zones, kindergarten, and deep into popular public places.
A suspicious cellular tower installed near school and public market, Laval, Quebec. Many cellular towers in Laval (Quebec) were installed in summer 2010 on top of churchs (picture), public school zones, kindergarten, and deep into popular public places.

Abstrait

Qu'est ce que les smart pills? Les smart-pills sont une invention récente et majoritairement l'oeuvre de Dr. Robert S. Langer, un scientifique du MIT ayant découvert une méthode sans précédent (révolutionaire) afin de synthetiser par ondes électromagnétiques de très hautes-fréquences (2.45GHz) des particules conjugés à des polymères synthétiques, tel que le PVOH, ou même certains anti-depressants atypiques (SSRI), c'est-à-dire des drogues prescritent sous ordonnance pour traitement de maladies mentales tel que la schizophrénie, la dépression, et l'alzheimer.

Introduction

Dans l'étude ci-dessous réalisé, des données expérimentales nous permettent de préssentir une hypothèse cohérente et approfondi au sujet de différents problèmes critiques sur le développement du cerveau des utilisateurs exposé à cette méthode de médicamentation asymétrique.

De plus nous nous sommes intéressés à définir différents désordres psychosomatique (variables) afin d'identifier un regroupement de symptômes tautologiques au près de notre groupe primaire ciblé par cette étude, c'est-à-dire des propriétaires de téléphones intelligents non-spécifique. (Groupe A)

Histoire des smart-pills

xxx

Que sont les principales différences entre une smart-pill iOS et une smart-pill Android?

Pour l'instant, il nous est impossible de prévoir des variations de fonctionnement entre ces deux compagnies. Il serait donc intéressant d'étudier dans une étude parallèle à celle-ci la spécifité de ces appareils pour délivrer des médicaments par voies d'ondes électromagnétiques, c'est-à-dire sans aiguilles ni contacts requis.

Comment reconnaitre une smart pill d'un téléphone intelligent?

Pour identifier une smart pill, nous devons d'abord prendre en considération la grande disponibilité de ces "téléphones intelligents" que ces companies offrent sous pression.

Par ailleurs en considérant le marché offrant des services sans-fil, nous estimons qu'il est pour le moins inquiétant que la population ne puisse obtenir une information adéquate au sujet des risques et fonctions que cette technologie implique, c'est-à-dire en exposant l'utilisateur à un degré d'exposition électromagnétique irraisonablement élevé.

Il est donc facilement considérable que cette technologie dissimule une méthode de médicamentation par ondes électromagnétique en prenant en considération l'avancement de la technologie des "smart-pills", c'est-à-dire une technologie de pointe où l'utilisateur se retrouve victime de médicamentation forcé, pour ainsi administrer sans l'accord de l'utilisateur (à priori) des médicaments ou composés chimiques synthétiques.

En somme, il est urgent selon nous que ces technologies sans-fil puissent être reclassifier selon leur fonctions et méthodes de fonctionnement pour synthétiser sans ordonnance des médicaments psychotropes au près de leur utilisateur, devenu victime de médicamentation à leur insu, sachant fort bien que d'autres facteurs seront à considérés, tel que la construction de tours à cellulaires à proximités d'écoles et l'épandage de composés chimiques inconnus, c'est-à-dire des éléments connexes nous forcant à conçevoir un tel système malicieux développé par des compagnies pharmaceutiques pour rendre esclave l'utilisateur à une méthode de pensé prédéfini .

Liste des symptômes de médicamentation par voies électromagnétiques (RF)

Dans la liste suivante nous tenterons d'identifier une liste partielle de symptômes reliés à une utilisation intensive de téléphones intelligents potentiellement utilisés pour administrer des médicaments de psychothérapie atypiques à l'insu de la victime:

  1. Perte d'empathie envers autrui [o]
  2. Anxiété [c]
  3. Peur et angoisse extrêmes ou non fondé [o, c]
  4. Réactions allergiques cutanés [o, c, d]
  5. Maux de tête [o, c]
  6. Raisonnement logique inconsistant [o]
  7. Aggressivité [o, c]
  8. Communication verbale ou écrite illogique [o]
  9. Apathie [o]
  10. Perte de capacités cognitives [o]
  11. Incapacité à réfléchir (ou argumenter) par soi-même; c'est-à-dire en dehors des normes prescritent selon la majorité [o]
  12. Relations interpersonnels en difficulté (perte de socialisation)

Légende:

  • o = Ce symptôme est observable au sein du groupe A.
  • c = Symptôme confirmé par des membres du groupe A.
  • d = Documenté selon des recherches et études scientifiques.

Quels sont mes droits et recours pour me prevenir d'être sujet à la médicamentation de force activée par ondes radio à haute-fréquence (2.45 GHz) ?

D'une part, il est de la responsabilité des utilisateurs de ces "téléphones intélligents" de s'informer adéquatement de la méthode de fonctionnement précise de ces technologies sans-fil avant de s'en acquérir.

D'une autre nous croyons qu'il est du devoir des médecins et des scientifiques d'informer la population générale au sujet des risques serieux que comportent ces technologies sans-fil.

En fonction de leur degré d'utilisation à long-terme, nous croyons qu'il est par ailleurs immorale et irresponsable de se démunir à un silence tyrannique, exposant alors une population cible (Groupe A) à un risque de névroses élevé et d'autres complications directement reliés à l'utilisation accru de ces technologies sur le développement du cerveau humain. Tout utilisateurs de ces "téléphones intelligents" devraient donc pouvoir reconnaître dans celles-ci les risques de la médicamentation par onde électromagnétiques, sans ordonnance, pour atteindre la région du cerveau et le système limbique, portant ainsi atteinte à l'intégrité psychosomatique de l'utilisateur, n'ayant eu d'aucune manière la possibilité de s'objecter à un tel traitement de chimiothérapie nucléaire.

Il va s'en dire que nous tenons à insister sur le fait que la technologie "smart-pill" est récente et que la majorité des utilisateurs de ces "téléphones intelligents" pourraient ainsi être victime d'un cheval de troie technologique portant ainsi atteinte à leur intégrité psychosomatique par médicamentation de force, où ces "téléphones intelligents" occupent une pièce centrale d'un système complexe et vendu par des industries pharmaceutiques pour administrer des médicaments aux moyens de téléphones intelligents, c'est-à-dire de synthétiser au bon moment et à la bonne place des polymères de synthèses et en particulier des drogues de type SSRI.

Anesthésie par adjuvant de Kétamine et chimiothérapie nucléaire

  • Pour une introduction à l'anesthésie (caudale) par Kétamine, voir ici.
    • Extrait de l'article au sujet des effets à long-terme, nous pouvons y lire le passage suivant: «La kétamine est utilisée actuellement comme modèle de schizophrénie, en administration chez l'animal ou l'homme. La dissociation survient dès les faibles doses, mais il n'y a pas de persistance de l'effet. Ces symptômes sont liés à une augmentation de l'activité glutamaergique dans le cortex cingulaire antérieur. Nous commençons à obtenir des informations sur les effets des faibles doses de kétamine sur les fonctions cognitives, principalement chez le volontaire sain. Les effets neuropsychiques sont dépendants des doses [57]. Une concentration de 100 ng/ml chez les volontaires entraîne une perturbation de la mémoire explicite ; 50 ng/ml perturbe des tâches compliquées [58]. Il existe une diminution des potentiels évoqués auditifs avec 4 mg administrés sur une heure de S-kétamine, mais pas d'effets cognitifs [59]. La kétamine procure des symptômes positifs et négatifs, un inconfort émotionnel et des effets cognitifs évalués par l'échelle « Positive and Negative Syndrome Scale » (PANSS) de manière analogue à l'absorption d'alcool : un bolus de 0,081 mg/kg sur 10 min suivi par une perfusion de 0,4 mg/kg par heure équivaut à deux verres d'alcool ; 0,23 mg/kg sur une minute suivi par 0,58 mg/kg équivaut à cinq verres [60]. Il manque encore beaucoup d'informations concernant « l'aptitude à la rue », mais quelques études sur des patients de chirurgie ambulatoire n'ont pas révélé de problèmes particuliers à des doses n'excédant pas 0,15 mg/kg [15] [61]. L'utilisation de fortes doses de kétamine pour l'induction a été rendu responsable d'une augmentation de la durée des symptômes post-traumatiques un an après un stress par rapport aux victimes n'ayant pas eu de kétamine [62]. La prise de kétamine de façon chronique chez les toxicomanes entraîne une up-regulation des récepteurs dopaminergiques D1 au niveau du cortex préfrontal, système indispensable à la mémoire de travail et à l'exécution des tâches [63]. À long terme, chez des volontaires ayant participé à différentes études, il n'y a pas de sensibilisation pour la survenue de troubles du comportement, avec 14 ans de recul et 295 volontaires [64].»
  • Voir également cette page pour obtenir de l'INFORMATION sur des dérivés synthétiques de la Kétamine (PCP) de type "alkaloid"!

Mots-clé (Keywords)

  1. Microwave activated drug delivery
  2. polymer-based drug delivery
  3. Fmoc
  4. SPPS
  5. Turing machine (Alan Turing)
  6. Remote activated drug delivery
  7. N,N-substituted Arylcyclohexylamines derivatives
  8. PVOH
  9. 2.450 GHz
  10. Dr. Robert S. Langer
  11. (smart pills|phone|drugs) (pour une introduction aux "smart drugs", voir Wikipedia:Targeted_drug_delivery)
  12. (téléphone|médicaments|médias) intelligents
  13. (réseaux|médicaments|médias) sociaux
  14. imine (ketol-enol transformations)
  15. Empathy (Wikipedia:Empathie)
  16. Viterbi machine learning algorithm
  17. RFID technology (Wikipedia:RFID)
  18. Ketamine (see phenethylamine)
  19. tryptamine

References

See also

Personal tools